Résolution de 2016 : se résoudre à être résolu !

Publié le 31 Décembre 2015

...

...

Ce n'est pas sans le rouge aux joues que je me présente devant vous en cette fin d'année.

Je vous ai négligés. si, si !

Je n'avais cependant, à ma décharge, lors de mes vœux de 2015, fait aucune promesse de régularité éditoriale.

En bon rōnin je me suis laissé porter par la vague, un peu trop peut-être ? Loin de dériver à l'aveugle, cette année 2015 fut une année bien remplie, de rencontres, de défis, de découvertes.

Mais, pour votre plus grand plaisir... (n'est ce pas ?), j'aurai l'occasion d'y revenir plus en détail lors de plusieurs billets durant l'an nouveau qui s'annonce. (voyez comme je soigne la dramaturgie de ce modeste blog, en un suspense haletant. Puissé-je être à la hauteur de l’épiphanie que je prophétise...)

Car loin de ne savoir quoi vous raconter, j'ai plusieurs articles, en attente, coincés... sous mon coude, mais ces derniers mois, l'envie de vivre les choses plutôt que de les décrire et donc de les écrire fut plus forte. Quoique certains sont déjà couchés sur de jolis cahiers, que j’entasse.

Oui j’écris à la main à l'aube de 2016 !

Je n'en démordrai pas (attention passage pamphlétaire, c'est tendance), pour moi, taper n'est pas écrire, il me manque le tracé, qu'y puis-je. Bref taper, pour moi, est un pensum, ajouté à une propension à la procrastination, tout cela tue dans l’œuf l'article en projet sur papier.

Mais je ne cherche pas d'excuses. Si ce blog a encore une raison d'exister, il doit vivre !

J'ai donc décidé... (et là je hausse le ton... comme si le fait que je publie ou pas, ait une quelconque espèce d'importance) que cette année je serai plus sérieux dans la vie de ce blog.

Plus généralement, et puisque l’époque s'y prête, si je dois formuler une résolution pour 2016 ce serait de prolonger l’élan de 2015 et me résoudre, dans chaque chemin que je déciderai d'emprunter, à être encore plus résolu !

Être Résolu : Qui est ferme dans ses desseins. Déterminé, hardi.
(Terme de beaux-arts): Contours résolus, contours hardis, francs, prononcés.

Beau programme, non ?

Se résoudre à être résolu ! (photo : Tatie Gaëlle)

Se résoudre à être résolu ! (photo : Tatie Gaëlle)

Pour vous accompagner dans les dernières heures de cette fin d'année je vous confie ce poème découvert au cœur de l’emballage d'une papillote au chocolat... noir.

Il résonne assez bien avec les mois que nous venons de parcourir et sans doute sera d'un prompt renfort pour ceux qui s'annoncent.

Bonne & heureuse année à tous !

Une fleur fane même si on l'aime
une mauvaise herbe croît même si on ne l'aime pas.

Eihei Dōgen

(photo : Tatie Gaëlle)

(photo : Tatie Gaëlle)

Rédigé par Remi Samouillé

Repost 0
Commenter cet article